AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 {laüfeyh} don't be the one full of regret [TERMINEE ENFIN]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Date d'inscription : 30/06/2017
Messages : 13
Groupe : Abarianne
Activité : Chasseresse
Origine : Gemme Noire
MessageSujet: {laüfeyh} don't be the one full of regret [TERMINEE ENFIN]   Ven 30 Juin - 22:02

     laüfeyh            
         Change isn't always comfortable, but it is a fact of life          

 



  Someone in somewhere
 


▬ Nom : Laüfeyh est son nom. Elle ne le porte pas dans son coeur, ce dernier étant le patronyme de sa grand-mère avec qui elle n'entretenait pas de bonnes relations.
▬ Âge : 26 années, même si les gens la prenne encore pour une adolescente.
▬ Race : Sa famille est humaine depuis des générations, interdisant le métissage avec une quelconque autre race.
▬ Religion : Laüfeyh est abarianne, au grand damne de ses parents éclaistes qui l'ont complètement renié.
▬ Localisation : Elle erre dans le Royaume du Sud, vivant de ses chasses, avec un pied à terre dans une des Castes Traditionnelles du Royaume. Elle préfère ce fonctionnement aux Modernes.
▬ Lieu de naissance : Elle est née à Gemme Noire dans le Royaume du Nord, pour lequel elle possède une vive haine.
▬ Magie : Le père de Laüfeyh n'a jamais voulu lui enseigner la magie, même si lui était un mage renommé. Il disait que c'était pour la protéger, mais elle n'a jamais voulu l'écouter et se passionne de cette beauté de la nature.
▬ Avatar : dessin de Laü', par moi-même (octobaee)
▬ Métier : C'est une chasseresse pour la Caste. Elle s'engage à ramener le gibier, ainsi que des baies ou toutes choses comestibles. Elle peut aussi cuisiner.
▬ Animal totem : Laüfeyh est encore à la recherche de son animal totem. Le trouver est une de ses plus grandes aspirations.
▬ Animal destinée : La loutre est l'animal destinée de la jeune abarianne. Gracile, élégante dans l'eau, joueuse, elle apprécie cet animal et souhaite suivre sa voie.
▬ Statut marital : Célibataire, mais elle fut fiancée de force pendant un temps.
▬ Orientation sexuelle : Bisexuelle. Elle ne comprend pas le fait qu'il y ait une barrière entre les deux genres. Le sexe pour elle est avant tout une question de sentiments, et on ne peut pas se contrôler de n'aimer qu'un des deux sexes.
▬ Code du règlement : Ouep  


Someone under the mask

 

Autrefois, sa peau était pâle comme la neige qui couvre le Royaume du Nord. Ses boucles d'or tombaient en cascade sur ses épaules. Sa silhouette svelte et ses yeux clairs faisaient tourner la tête de toute la ville. Une perle dans un écrin de glace. À présent, sa peau a bruni et s'est couverte de tatouages. Sur son visage si candide, la trace des Entités y est apparut. Le Voyage s'est posé sur son menton, et une Renaissance libératrice a imprimé son front.
Sur son avant-bras droit, l'Oubli a laissé son empreinte. Entre ses seins, le Soleil noir de son approbation, et au-dessous, la marque de Feths, Dieu qu'elle adore parmi tous. Pour finir, la Spiritualité et la Sagesse accaparent ses deux jambes. Ses tatouages sont une de ses plus grandes fiertés.
Ses longs cheveux blonds ondulés se sont transformés en slanken clairs, souvent portés en chignon haut. Elle en prend grand soin.
Elle aime s'habiller de teinte rougeâtre et brune. Elle ne porte des hauts que lorsqu'elle sort hors de la Caste. Le reste du temps, ses habits se résument à un simple pagne. Laisser ses seins nus est une grande liberté pour elle.
Son corps n'est pas si nerveux que ça, malgré l'exercice qu'elle fait chaque jour. Elle a un petit ventre et de bonnes poignées d'amour, qu'elle chérit.
Elle aime se parer de bijoux dorés, clinquants, ainsi que de plumes, qu'elle porte à ses oreilles.
En quelques mots, Laüfeyh vit la culture abarianne de tout son être.

La jeune femme de vingt-six ans est de nature plutôt posée lorsqu'elle parcourt la nature, seule. La présence d'autres, surtout venant du peuple des Hommes, la rend méfiante. Elle ne se sent bien qu'entourée d'Abarians, ou seule. Lorsqu'elle vivait à Gemme Noire, elle était hautaine, imbue de sa personne. Ses regards étaient froids, voire même sans coeur. C'est un temps à présent révolu. Elle aspire à présent à l'amour et la paix, même si une vive haine la hante pour le Royaume du Nord.
Elle aime nager des heures et des heures dans les rivières et  complètement nue. Elle se prélasse souvent sur de gros rochers, au soleil. La poésie et le chant font aussi partie de ses occupations les plus importantes, ainsi que la chasse dont elle a fait son métier.
Elle rêve au plus profonde d'elle de donner la vie. Mais elle n'a toujours pas trouvé de compagnon qui lui permettrait de réaliser ce souhait.
Laüfeyh ne pratique pas la magie, mais rêve de pouvoir l'apprendre. Elle a lu nombreux écrits sur ce sujet et cherche absolument à pouvoir s'en servir un jour.



We're all stories in the end  

 


L'an 3426, une douce neige nappait Gemmenoire. Le peuple se pressait dans leurs chaumières pour se lover devant les cheminées. Le calme régnait dans les rues désertes. Les flocons voletaient comme des petites fées de glaces. Le cadre était presque surnaturel. Seuls quelques poivrots vomissant dans les ruelles sombres brisaient le silence environnant.
Dans la maison, de pierre et de bois, du mage Greyf, la lumière vacillait. De faibles gémissements s'échappaient de l'entrebaillment d'une des fenêtres. Une femme y donnait naissance, dans une ambiance calme et sereine. Elle était assistée par une des anciennes de la ville. Son époux la regardait, ses yeux noirs plantés sur la tête de l'enfant qui sortait à peine. La femme gémit de plus belle, à bout de souffle, ses cheveux plaqués par la suer sur son front. "On y est presque Madame, un dernier effort et nous verrons la bouille de votre dernier-né." Derrière la porte de la chambre, deux bambins aux yeux brillants de curiosité et de dégoût regardaient la scène avec avidité, laissant juste leurs frimousses brunes dépasser de l'entrouverture. La femme poussa un dernier geignement avant de s'écrouler de fatigue. L'enfant, couvert de sang était sorti. Il poussa un vagissement puissant qui résonna dans toute la maisonnée. Greyf sourit. "Il aura un grand avenir." L'avenir de son dernier enfant se dessinait dans son esprit au fur et à mesure que ce dernier hurlait dans la pièce.
Il s'avérait que ce dernier n'était en fait une petite fille, ce qui changea quelque peu les plans de Greyf. Il la nomma Laüfeyh, comme sa chère et tendre mère. La petite était en bonne santé. Elle grandissait à une allure phénoménale, mais plus elle prenait en âge, plus son caractère agaçait son père. Laüfeyh n'avait pas la langue dans sa poche. Greyf la destinait à un mariage de bonne famille, pour qu'elle s'Isse politiquement dans le pays. Jusqu'à ce qu'elle ait quinze années, tout se passait comme prévu. Laüfeyh, malgré son arrogance, était belle et fine, et lorsqu'elle passait dans les rues de Gemme Noire, la plupart des gens savaient qui elle était. Laüfeyh la Glaciale, fille de Greyf le Mage Gris (dû à sa pratique de la magie blanche, et de ses connaissances innombrables en magie noire.) et de Shaanä. Laüfeyh a deux frères, Jean et Sorren. Jean, âgé de cinq années de plus qu'elle, était alors un élève prodigieux de l'Académie, particulièrement talentueux pour la magie blanche. Sorren, lui, pratiquait à ce moment la magie rouge, âgé alors de dix-huit années. La jeune fille avait toujours été jalouse de ses frères. Greyf avait refusé de lui en enseigner la magie, la frustrant dans ses ambitions. Laüfeyh aurait pu devenir une magie éclaiste, marié à un petit noble et ayant plus ou moins une voix politique. Mais à cause de ce frein, la jeune fille prit une tout autre voie.

Son chemin croisa celui d'une jeune femme, couverte de tatouages, presque nue dans la neige. Elle était allongée, du sang lui dégoulinant de la bouche et du nez. Laüfeyh n'avait que quinze années. Une terreur sourde s'empara d'elle. La peur l'immobilisait, dans cette ruelle à à peine quelques mètres de sa maison. La jeune femme tendit une main faiblement vers elle. "Aide-moi..." Laüfeyh a voulu partir loin, courir jusqu'à en abîmer ses jambes. Mais son être, et son coeur, même enfoui sous sa haine et son arrogance, l'en dissuada. Elle s'agenouilla près de la femme. "Comment tu t'appelles ?" La femme murmura. "Abar..." Laüfeyh frémit. Ce n'était pas son nom. Abar, c'était ce royaume à l'Est, peuplé d'Elfes, et de païens barbares. Elle jeta un rapide coup d'oeil à ses oreilles. En pointe. "Qu'est-ce que tu fais ici ? Tu peux pas rester, personne n'aime les Abarians !" chuchota la jeune fille. Elle essaya tant bien que mal de pousser la femme, de la lever, de la faire bouger, mais rien n'y fit. "Les Rochers..." continuait l'Elfe. Laüfeyh se maudissait intérieurement d'être passé par ici. Un bruit de bottes la fit se retourner vivement. Des hommes au rire gras arrivaient dans la ruelle. La nuit commençait à tomber, et Gemmenoire n'était pas un lieu fréquentable lorsque le soleil se couchait. "Non, non, non..." Le jeune fille paniquait. La main de l'Elfe se posa sur son épaule. Elle tenait quelque chose. Une natte. "Emmène... Les Rochers..." Laüfeyh, en pleine panique, attrapa la natte mais ne bougeait toujours pas. "Pars..." la pressait l'Abarianne. Les pas se rapprochaient à grande vitesse. Et Laüfeyh n'arrivait pas à abandonner la jeune femme. Cette dernière la poussa faiblement. "Pars s'il te plaît... Honore... Mémoire..." murmura-t-elle à nouveau. Quelques secondes avant que les hommes ne déboulent dans la rue. Laüfeyh, prise de peur du haut de ses quinze années, déguerpit en voyant les ombres grandir sur la neige. Une petite larme perlait au coin de son oeil. Peut-être la terreur, ou le remords, ou même un attachement subit. Elle se cacha derrière de gros tonneaux pas trop loin de l'Abarianne. Les hommes déboulèrent. En voyant la jeune femme à moitié nue, ils ricanèrent. "Elle s'offre à nous, cette traînée !" dis-l'un d'entre eux, le nez rougi par l'alcool. "Regarde, c'est une elfe !" "On dit qu'elles sont nymphomanes !" "En plus elle est païenne, elle doit avoir l'habitude de se faire prendre !" Laüfeyh était figée de terreur. Les hommes attrapèrent la jeune femme par les cheveux, la retournèrent et commencèrent leur sordide activité. Les yeux de Laüfeyh restèrent écarquillés devant la scène, larmoyant, choqués. Pendant une vingtaine de minutes, la jeune fille resta bloquée derrière les tonneaux, les rires gras des hommes résonnant dans ses oreilles. Lorsqu'ils eurent fini, étonnamment, ils emportèrent la jeune femme avec eux. Laüfeyh ne put rien faire. Ses jambes étaient paralysées. Elle pleura à en épuiser ses larmes, seule dans le calme angoissant de la rue.
Le regard de la jeune fille en fut complètement changé. Elle n'était plus la fille du mage, hautaine et sûre d'elle. Lorsqu'elle marchait dans Gemmenoire, son attention se tournait vers ceux qui peinaient. Elle devint généreuse et altruiste. Et dans son chemisier, elle gardait cette tresse de cheveux sombres, cachée aux yeux de tous. Elle ne savait pas ce que cela voulait dire, ni pourquoi l'Abarianne lui avait donné. Mais elle y trouvait tout un symbole. Un symbole de sa renaissance.

Après cet évènement, Laüfeyh se renseigna avidement sur la culture Abarian. Elle y trouva un sens, beaucoup plus en adéquation avec ses nouvelles attentes. La religion n'avait jamais eu beaucoup d'importance dans sa vie. Elle regrettait à présent d'avoir suivi aveuglément ses parents dans leur culte, ne pas avoir eu l'intelligence de comprendre avant de devenir Eclaiste pour seule raison que sa famille l'était déjà.
La première personne à qui elle décida de parler de sa possible reconversion fut Sorren. Elle avait alors dix-huit années. Son frère l'écouta, sans l'interrompre, parsemant ses réactions de hochements de tête approbatifs. Il ne parlait que très peu, mais conclut que si tel était son choix, il fallait qu'elle le vive. L'avis de son père ne devait pas l'angoisser, si elle pensait que ce serait bon pour elle, elle devait le faire. Ses liens avec Sorren n'en furent que plus resserrés.
Ce ne fut que lors de l'année de ses vingt ans que Laüfeyh sauta le pas pour vivre ce qui était devenu son but le plus cher. Elle se rendit aux fameux Rochers du Soleil. Là-bas, il n'y avait que peu de gens. À Gemmenoire, on disait de ce lieu qu'il était extrêmement malsain, et qu'il n'apportait rien de bon. Mais les gens, se recueillant non loin des roches, ne paraissaient pas mal en points ou accablés de chagrin. Ils psalmodiaient en souriant, les traits détendus, ou déposaient des offrandes. Il y avait même une famille, avec des enfants qui parraîssaient émerveillés par ces mégalithes. Laüfeyh aimait cette ambiance de paix qui régnait sur le lieu. Elle attrapa entre ses seins, la natte. Elle s'avança de quelques pas vers les Rochers, et déposa les cheveux sur le sol. Une aura d'accomplissement l'empara. Comme si elle se sentait enfin complète. Une main se posa sur son épaule. Un homme, les cheveux emmêlés dans des slanken, possédant de nombreux tatouages lui souriait paisiblement. "J'espère qu'il repose en paix." Laüfeyh s'empourpra quelque peu. "Ce... Ce n'est pas à moi. Je rends un service." L'homme la fixa longuement, intrigué. "Un service bien spécial. Sais-tu ce que tu as déposé ." La jeune femme avait longuement cherché ce que signifiait cette natte. "C'est un signe de deuil. Mon...amie ne pouvait pas l'emmener, elle me l'a confié." L'homme sourit de nouveau. "C'est un geste très honorable que tu as fait là. Surtout pour une Eclaiste." Le sang de Laüfeyh se figea. "C-comment..." L'Abarian posa un doigt sur ses lèvres. "La toque en fourrure ? La robe bien propre, presque blanche, et ces bottes à talons ? Tu n'es pas tout à fait le style de Guadrevin..." La jeune fille eut un petit rire, partagé par l'homme. "Mon nom est Revan.""Laüfeyh." Les deux jeunes gens continuèrent à discuter longuement auprès des Roches. La jeune fille se confia à lui sur son besoin de reconversion. Et Revan lui apprit qu'il faisait partie d'une Caste dans le Royaume du Sud, établie dans une forêt à l'est de Gemmerouge. Il était maître chasseur de la communauté, et s'occuper de nourrir du plus petit au plus grand. "C'est un métier fantastique mais épuisant... Et un apprenti ne serait pas de trop." Revan lui lança un clin d'oeil. Laüfeyh ne pouvait pas louper cette occasion. Ils se donnèrent rendez-vous la semaine suivante à l'entrée de Gemmenoire.
Laüfeyh affronta la colère de son père lorsqu'elle lui annonca qu'elle partait vers le sud. "Tu es la honte de la famille !" "J'assume mes choix, Père. Que ça te plaise ou non." Sa mère pleurait. Jean resta de marbre à cette annonce. Et Sorren... Sorren ne lui dit rien mais l'enlaça tendrement, comme s'il l'encourageait dans son choix. Laüfeyh partit de Gemmenoire. Sous le regard accusateur de son père. "Ne reviens jamais." Elle ne reviendrait plus dans le Royaume du Nord.

Sa nouvelle vie commençait, sous l'oeil de la spiritualité et la quête de soi-même. Voyager avec Revan était un bonheur. Ses conversations étaient délicieuses. Avec lui, elle en apprenait de plus en plus chaque jour sur les Abarians et elle regrettait de moins en moins d'avoir quitté sa famille. Elle bouillonnait d'impatience d'arriver à la Caste.
Deux années passèrent avant que Revan juge que son apprentie était prête pour la fête de l'approbation. Pendant ces deux ans d'apprentissage, Laüfeyh ne s'est jamais arrêtée. La Caste l'appréciait, et elle s'y sentait merveilleusement bien. Elle avait appris le respect, l'altruisme, la vie en communauté. Revan lui avait enseigné la chasse. Le tir à l'arc n'avait plus aucun secret. Elle avait eu ses premières slanken, ainsi que ses premiers tatouages. Laüfeyh se sentait enfin en vie. La fête de l'approbation fut un délice pour elle. Les Dieux l'avaient jugé méritante de continuer se voie au sein de la caste. Elle but, et dansa, et chanta. Elle fit l'amour et adora sa vie. Deux semaines après, ce fut la cérémonie d'acceptation. Une épreuve compliquée l'y attendait. Traquer et tuer un Démourse. Cette bête imposante qui l'avait tant terrifié étant enfant. "Ainsi tu enterreras ton passé et tu pourras avancer sur ta voie." avait été les sages paroles de Revan. "Tu ramèneras la tête à la caste et nous la planterons devant ta maison. Si au bout d'une semaine tu n'es pas rentrée, c'est que tu n'es pas digne de devenir Maître à ton tour." La traque dura quatre jours. Trouver un Démourse n'était pas chose simple. Sans répit elle guettait les traces, les excréments, campait dans les arbres, était à l'affût de la moindre branche cassée. Elle trouva la bête le cinquième jour. Tapie dans une grotte. Elle l'attaqua de front. Le combat fut sans répit, mêlant hache et flèches à bout portantes. Son torse nu fut couvert de griffures profondes mais elle ne lâcha rien. Elle lui porta enfin le coup fatal, après un bon quart d'heure de lutte. Un coup de hache a la jugulaire. Essoufflée, elle tomba sur la fourrure poisseuse de sang de l'animal, avant de couper la tête. Elle traça le symbole de la puissance sous son oeil gauche, avec le sang encore frais du Démourse. Elle revint le soir du sixième jour à la Caste, victorieuse. La tête de la bête fut plantée devant sa maison. Laüfeyh devint Maître à son tour.
Son âme était à présent comblée. Les années s'écoulèrent dans le calme et la spiritualité. La jeune femme se trouvait peu à peu, mais elle était toujours à la recherche de son animal totem. Revan mourut. Ce fut une période de chagrin et de deuil. Elle porta à sa frange, la fameuse natte qui avait eu tant de symbolique quelques années auparavant. Elle est à présent dénouée, mais il arrive de temps à autre qu'elle se la refasse en plein moment de nostalgie. Elle devint le maître chasseur de la Caste. À la fois loup solitaire et membre aimant. Mais à présent, un vide se faisait ressentir. Un vide d'amour et de famille. Laüfeyh se sentait prête à enfanter. Il ne lui manquait plus que ça pour que son âme soit enfin complète.


 
© Kinotto de LG.

 


Dernière édition par Laüfeyh le Ven 7 Juil - 23:40, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
staff
avatar
Date d'inscription : 30/06/2017
Messages : 124
Groupe : Eclaiste
Activité : Tisseur et tailleur de vêtements
Origine : Le Nord, le grand froid
MessageSujet: Re: {laüfeyh} don't be the one full of regret [TERMINEE ENFIN]   Ven 30 Juin - 22:13

Hello =D

Bienvenue parmi nous

Si je peux me permettre une remarque avant que tu n'ailles plus loin, il est impossible de se rendre à l'Ouest à cause de la Barrière Wink
Abar étant dans les contrées de l'Ouest, ton personnage ne peux faire partie de la Caste Abarianne d'Abar comme elle est née au nord ! Néanmoins, je te propose de la faire vivre au sud ! C'est plus violent et dangereux comme endroit mais le pays du Sud est gonflé d'Abarians !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 30/06/2017
Messages : 13
Groupe : Abarianne
Activité : Chasseresse
Origine : Gemme Noire
MessageSujet: Re: {laüfeyh} don't be the one full of regret [TERMINEE ENFIN]   Ven 30 Juin - 22:15

Pas de soucis alors ! J'avais mal compris en lisant Wink Merci ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 30/06/2017
Messages : 112
Groupe : Abarian
Activité : Artiste itinérant
Origine : Abar
MessageSujet: Re: {laüfeyh} don't be the one full of regret [TERMINEE ENFIN]   Ven 30 Juin - 22:18

Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
staff
avatar
Date d'inscription : 30/06/2017
Messages : 124
Groupe : Eclaiste
Activité : Tisseur et tailleur de vêtements
Origine : Le Nord, le grand froid
MessageSujet: Re: {laüfeyh} don't be the one full of regret [TERMINEE ENFIN]   Mar 11 Juil - 10:10

Wah

J'ai lu ton histoire : superbe !
Désolée du retard, tu aurais pu reposter à la suite pour prévenir de la fin de ta fiche x) Cela étant dit, ça m'a fait penser à ouvrir un sujet où chacun préviendrait que sa fiche est terminée. Comme ça, on est sûr de pas en rater une par inadvertance

Revenons sur ton histoire alors : complète, du chara development, une belle évolution raisonnée, vraiment, j'ai rien à dire
Je te laisse seulement changer un détail : Abar. Pour le reste du monde, le continent de l'Ouest (tu as écrit l'Est d'ailleurs à un moment ) est une légende, on ne sait pas trop ce qu'il y a dessus mais les Abarians disent que c'est la terre des dieux. Donc je doute qu'en tant qu'Eclaiste elle connaisse tant de choses, même les Abarians qui ne vivent pas à l'Ouest ne sont pas certains de ce qu'il s'y trouve ^^

Cela étant dit, tout le reste est parfait ! C'est pourquoi je te laisse juste modifier ce point là, me prévenir (en postant ici ou par MP) et je m'en vais te valider
Bien joué pour cette belle présentation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: {laüfeyh} don't be the one full of regret [TERMINEE ENFIN]   

Revenir en haut Aller en bas
 
{laüfeyh} don't be the one full of regret [TERMINEE ENFIN]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les crevettes de Jigounette
» HQI --> full T5
» Full Frame ou APS C
» mon bac de 400l, full SPS
» Rampe full T5 ou HQI ???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RituHell :: A l'aube de toutes choses :: Présentations :: Présentations en cours-
Sauter vers: